Vous êtes à la recherche d'un.e mentor.e? Vous êtes au bon endroit !

L’Association des étudiant.e.s diplômé.e.s en éducation a lancé son programme de mentorat en septembre 2020. L’objectif de ce programme est de fournir aux étudiant.e.s diplômé.e.s de la Faculté d’éducation un réseau de soutien entre pairs, où les intérêts et les expériences universitaires peuvent être partagés. Vous pouvez parcourir les biographies des mentor.e.s ci-dessous pour trouver celui qui correspond à vos besoins et à vos intérêts.

Veuillez noter que nous recrutons activement des mentors, alors nous vous recommandons de consulter la page tout au long du mois de septembre pour obtenir des noms actualisés. 

Vous avez trouvé un.e mentor.e qui vous intéresse ? Ou peut-être avez-vous d’autres questions ? Envoyez un courriel à l’une des administratrices pour vous aider à démarrer. Merci !

Administratrices de l’automne 2022 :
Natalie Sadowski nsado072@uottawa.ca

Jacquelyn Wingrove jwing036@uottawa.ca

Administratrices de l’hiver 2023 :
Natalie Sadowski nsado072@uottawa.ca 

Hannah Sutherland hsuth039@uottawa.ca 

Rencontrez les mentor.e.s pour l'an 2022-2023 !

Mentor.e.s dans un programme de maîtrise

Athourina David a grandi à Ottawa et a obtenu son baccalauréat en sciences biomédicales à l’Université d’Ottawa. Elle termine maintenant ses études supérieures dans le programme de psychologie du counseling (M.A.). Ses intérêts de recherche comprennent les cultures minoritaires et les processus psychothérapeutiques. Elle connaît bien la ville ainsi que l’université, et elle a hâte de soutenir les étudiants de la Faculté d’éducation.
Athourina peut mentorer ses pairs en français et en anglais.
 

Maja Greenspon est née à Chelsea, au Québec, et a ensuite déménagé à Ottawa. Elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en psychologie à l’Université d’Ottawa et en est maintenant à sa dernière année de maîtrise en éducation en psychologie de l’orientation. Elle étudie à temps plein et effectue son stage à l’Université Carleton. Dans ses temps libres, Maja aime voyager, cuisiner et écouter de la musique. Elle vit actuellement à Ottawa et serait ravie de discuter des choses à faire dans la ville ! Elle est ravie de pouvoir aider les étudiants de la faculté de toutes les façons possibles. 

Maja peut mentorer ses pairs en anglais.

Brutelle Audrey C. Kom est une étudiante diplômée du premier cycle à l’Université d’Ottawa. Elle y poursuit d’ailleurs ses études supérieures dans le programme de master en éducation avec option psychologie du counseling. Audrey est une étudiante brillante ayant réalisé une bonne partie de ses études au Québec avant d’intégrer l’Ontario. La lecture et la danse constituent une réelle source de passion et de motivation pour elle. Elle serait ravie de vous guider à travers vos multiples questionnements à trouver des réponses et ce, au meilleur de ses connaissances, que ce soit en vous fournissant des astuces pour réussir dans ses études ou en étant une source de conseils et de motivation pour vous à titre d’exemple. 

Brutelle peut mentorer ses pairs en français

Ange Ndungi a un bac en communication des entreprises de l’Université de Kinshasa. Elle se voit comme une ”social worker” car elle aime aider les autres à trouver la solution à tout problème qui peut leur déranger.

Ange peut mentorer ses pairs en français.

Jacquelyn Wingrove (elle/la) est née à Sutton, en Ontario, et parle couramment l’anglais. Elle en est actuellement à son troisième trimestre du programme de maîtrise en éducation (filière enseignement en santé) à la Faculté d’éducation. Jacquelyn travaille à temps plein au Canadian Memorial Chiropractic College en tant que coordonnatrice des expériences cliniques. Elle s’intéresse à l’équité, à la diversité et à l’inclusion dans l’enseignement supérieur, à l’enseignement fondé sur les compétences, et au mentorat. De plus, elle a hâte de partager son expérience de conciliation du travail à temps plein et des études à temps partiel avec les nouvelles étudiantes et les nouveaux étudiants de la Faculté d’éducation.

Jacquelyn peut mentorer ses pairs en anglais.

Mentor.e.s dans le programme de doctorat

Amanda est une enseignante de français langue seconde qui prend un peu de temps hors de la salle de classe pour suivre des études supérieures. Elle a commencé sa maîtrise en éducation à l’Université d’Ottawa en septembre 2019, et a commencé le programme de doctorat en janvier 2021. Dans son emploi précédent en tant que recruteuse universitaire, elle a aidé nombreux étudiants dans leur cheminement vers les études postsecondaires. Ses intérêts de recherche incluent le développement et la formation des enseignants de français de base. En tant que mentor, elle espère partager son expérience pour aider d’autres personnes à commencer leurs études supérieures du bon pied !

Amanda peut mentorer ses pairs en français et en anglais.

Elise Guest est étudiante au doctorat à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur les multiples exigences en matière d’assurance de la qualité des programmes de formation en sciences infirmières dans les établissements postsecondaires canadiens. Elle travaille à temps plein pour Ingénieurs Canada au sein de l’équipe d’accréditation et dirige sa propre société de conseil (Noctua Consulting Services) à l’intersection de son travail professionnel et universitaire. Elise est disponible pour servir de mentor à d’autres étudiants diplômés qui naviguent également entre leurs études et leur emploi professionnel. Elle est également disponible pour discuter de la façon de se lancer dans la consultation et la gestion de ces activités.

Elise peut mentorer ses pairs en anglais.

Golshan Mahjoub est une candidate internationale au doctorat. Elle a étudié la littérature anglaise pour son baccalauréat et l’enseignement de l’anglais comme langue seconde pour sa maîtrise dans son pays d’origine, l’Iran. Il y a trois ans, elle a déménagé au Canada pour son programme de doctorat et a choisi de suivre une voie d’étude différente. Elle étudie actuellement la représentation et l’inclusion des femmes dans l’enseignement des STIM. En dehors de sa vie académique, Golshan est une passionnée de langues, une mère de plantes d’appartement et une lectrice de fiction. Golshan est impatiente de partager son expérience avec les nouveaux étudiants, en particulier les étudiants internationaux, et de les soutenir dans leur parcours universitaire à la Faculté d’éducation.

Golshan peut servir de mentor à ses pairs en anglais et en farsi.

Maryam Mousavi est actuellement étudiante au doctorat en enseignement des sciences à l’Université d’Ottawa. Maryam a récemment travaillé au Musée des sciences dans le cadre de sa bourse Ingenium-Université d’Ottawa sur le genre, la science et la technologie. De plus, en raison de sa longue expérience en études scientifiques, les intérêts de recherche de Maryam se concentrent sur l’enseignement/apprentissage des sciences, l’identité scientifique et les femmes en sciences.

Maryam peut mentorer ses pairs en anglais.

Doctorant à l’Université d’Ottawa et originaire de la RDCongo, Elie est formé à l’enseignement de la biologie et ancien directeur de camps jeunesse pour le bilinguisme. Ses intérêts de recherche touchent la formation enseignante, l’insertion socioprofessionnelle des immigrants et les pratiques pédagogiques sensibles à la diversité. Autrement, il siège actuellement sur plusieurs comités consultatifs au sein du ministère de l’éducation du Nouveau-Brunswick, est un assistant de recherche en antiracisme aux IRSC et membre fondateur du groupe d’action contre le racisme anti-noir.e.s. Ce sont ses nombreux mentors qui lui ont permis de trouver ses repères et il souhaite simplement donner à son tour.

Elie peut mentorer ses pairs en français.

Monsurat Omobola Raji (elle/la) est une candidate au doctorat de quatrième année à l’Université d’Ottawa dans la concentration Études de l’enseignement et de l’apprentissage. Monsurat vit actuellement à Ottawa, mais elle est née et a grandi dans la région du nord-ouest du Nigeria. Monsurat détient un premier diplôme (chimie) et un diplôme d’études supérieures en enseignement des sciences/de la chimie. Elle est également titulaire d’un MSc. Educational Research Methods de Liverpool Hope University, au Royaume-Uni, et d’un MEd (avec thèse) de l’Université du Manitoba, au Canada. Les recherches de Mme Monsurat portent sur les connaissances en matière d’évaluation et le développement professionnel des éducateurs à tous les niveaux d’enseignement. Elle est membre de plusieurs organisations professionnelles et fait office de réviseur/rédacteur pour plusieurs revues.

Monsurat peut mentorer ses pairs en anglais.

Natalie Sadowski (ille) est une candidate au doctorat qui étudie les programmes éducatifs dans les musées scientifiques. En particulier, son travail de doctorat est centré sur le rôle du handicap dans le développement de ces programmes. Natalie a débuté sa carrière en enseignant la chimie avant de virer vers la formation informelle. Ille est impatiente de partager des conseils et des astuces sur la transition des sciences physiques aux sciences sociales et sur la maîtrise du format APA. Lorsqu’ille n’est pas en train de craquer à l’idée d’écrire à la troisième personne, ille s’amuse à choisir des passe-temps différents chaque mois pour les abandonner inévitablement. En plus de son hobby de collectionner des passe-temps, Natalie a deux chats qui aiment regarder la télévision avec ille.

Natalie peut mentorer ses pairs en français et en polonais.

Derya est une doctorante internationale de deuxième année à la Faculté d’éducation. Elle est une femme de couleur fière, une enseignante/éducatrice féministe depuis douze ans, et une ancienne boursière Fulbright. Ses recherches visent à aider les femmes non seulement à survivre mais aussi à s’épanouir dans des circonstances difficiles. En tant que survivante de la violence domestique, ses recherches portent sur une étude phénoménologique du silence et de l’écriture comme forme de guérison. En ce qui concerne ses centres d’intérêt non universitaires, elle aime écrire, faire de longues promenades ou randonnées, passer du temps de qualité avec son fils, lire pour le plaisir, travailler sur ses compétences macrométriques et remettre à plus tard ce qu’elle doit faire ensuite. Elle a servi professionnellement et bénévolement de mentor dans divers centres d’écriture universitaires, centres d’étudiants internationaux et écoles supérieures. Elle aime rencontrer de nouvelles personnes et entendre parler des voyages passionnants qui ont permis à leurs chemins de se croiser. Elle souhaite à tous un bon parcours universitaire et espère pouvoir vous aider si nécessaire. 

Derya peut mentorer ses pairs en anglais.

Béatrice Crettenand Pecorini est actuellement candidate au doctorat à la Faculté d’éducation, concentration enseignement aux professionnels de la santé. Elle est titulaire d’une maîtrise en éducation de l’Université d’Ottawa, d’un diplôme fédéral pour l’enseignement professionnel (formation d’adultes), d’un certificat de spécialisation d’infirmière-anesthésiste et sa formation d’infirmière obtenue en Suisse est reconnue en Ontario. Elle a également un certificat de paramédic avancé et est spécialisée pour la formation des équipes USAR (Urban Search And Rescue). Consultante indépendante, elle a réalisé beaucoup de missions humanitaires en réponse à des catastrophes, mais aussi pour la formation des professionnels de la santé et des volontaires. Avec son profil atypique entre la santé et l’éducation, Béatrice porte actuellement ses travaux de recherches sur une technique éducative novatrice pour le bien-être psychologique des aînés et l’inclusion sociale : la gérontologie narrative numérique, qu’elle a débutée lors de son programme de maîtrise. Basée sur l’apprentissage tout au long de la vie et les apprentissages intergénérationnels, sa recherche couvre tant la pédagogie que l’andragogie et la gérontagogie et elle utilise le numérique pour lier les générations. Béatrice a également beaucoup d’expériences d’assistanat de recherche à l’Université d’Ottawa (Facultés d’éducation, Faculté des Sciences sociales et Faculté des Arts) ainsi que de mentorat pour les étudiants internationaux, qu’elle a elle-même été il n’y a pas si longtemps.

Béatrice peut mentorer ses pairs de préférence en français, mais aussi en anglais et en allemand.

Mentor.e.s récemment diplômé.e.s

Lydie Masengo est en deuxième année du programme de maîtrise ès arts (éducation) en psychologie du counseling à la Faculté d’éducation. Elle terminera son stage de conseil et de psychothérapie en avril 2022. Sa thèse explore les effets de l’épuisement professionnel et les pratiques d’autogestion de la santé. Lydie est bilingue, mais elle se sent plus à l’aise en tant que mentore en anglais. Elle souhaite vous soutenir et vous guider, en tant que nouvelle étudiante diplômée, dans l’accès aux ressources et dans votre cheminement. Elle vous fournira des conseils et des astuces en cours de route.

Lydie peut mentorer ses pairs en anglais.

Tam Nguyen est né au Vietnam. Il vient d’être diplômé du programme de maîtrise avec une concentration en Leadership, Curriculum, Evaluation et Études politiques. Tam enseigne l’anglais langue seconde aux adultes depuis plus de vingt ans. Il a obtenu une maîtrise en TESOL en 2010. Tam aime enseigner et faire de la recherche. Actuellement, il entreprend son document de recherche principal, axé sur la relation entre l’enseignement supérieur et l’employabilité dans les pays en développement. Tam aimerait partager ses précieuses expériences avec les nouvelles étudiantes et les nouveaux étudiants de la Faculté d’éducation.

Tam peut mentorer ses pairs en anglais.